Tu veux monter ou descendre la page ?
Au Paradis des Canaris | Messages du jour: 0 Discussions: 54,691 | Messages: 486,396 | Membres: 14,395 | Connectés: 186 | Nouveau : Toopaaze (Bienvenue!)

Consultez notre blog, il regorge d'un tas d'informations interactives et ludiques sur les canaris ! Cliquez-ici ou appuyez sur la touche F1 de votre clavier pour afficher votre Tableau de bord Cliquez-ici pour consulter les articles rédigés par nos membres, ils regorgent de conseils et d'informations utiles ! Afin de mieux te connaitre et de rendre le forum plus convivial, présente toi en quelques lignes dans ce forum ! Merci
Au Paradis des Canaris, pour que la passion de la canariculture ne cesse d'exister !

www.bourse-oiseaux.com

Forum Utilisateurs connectés Blog
Annonces
Réduire Image
Messages du jour Discussions suivies Marquer les forums comme lus
Précédent   Au Paradis des Canaris > Articles & Encyclopédie > Articles des Membres > Becs Crochus
Ornibird - Perle Morbide Changer votre avatar
FAQ Membres Recherche Messages du jour Marquer les forums comme lus

Notices

Tout savoir sur la reproduction chez les canaris Préparation à l'élevage des femelles Comment dois-je m'y prendre avec les oeufs ? Problèmes de conception de l'oeuf et mal de ponte
Calendrier de pontes jusqu'au sevrage Fiche d'élevage à apposer sur la cage Comment baguer les jeunes oisillons ? L'évolution des jeunes de 1 à 25 jours
Qu'est-ce le point noir, dit "Black punt" ? Les oeufs de la ponte à l'éclosion Comment nourrir les jeunes à la main ? Problèmes alimentaires pendant l'élevage des oisillons
Comment différencier un mâle d'une femelle ? Poser un diagnostic sur l'état de santé d'un canari Maladies les plus fréquentes chez le canari Autres questions ? Cliquez-ici

REMISE SUR ORNIBIRD.COM (pour les membres du forum en rentrant le code suivant : WELCOME)

Ornibird.com - Tout pour vos Oiseaux !

Poser une question sur le forum Comment ajouter une photo sur le forum ? Effectuer une recherche sur le forum

Ouvrir une nouvelle discussion Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 16/06/2019, 16h25   Afficher une version imprimable   (1)
maloute45
Raspberry and Plum

 
Avatar de maloute45

Léon
Sexe: Homme
Métier: Retraité
Inscription: novembre 2007
Messages: 10 646
Ville: Hainaut
Pays: Belgique
STAM: AG 06
Club: AOB

Consanguinité = certains risques

Lu pour vous, uniquement pour information.

CONSANGUINITE = CERTAINS RISQUES
Extrait d'article - Auteur - Marine Scie - 2018.


La consanguinité désigne une parenté proche entre 2 Perruches (oiseaux),
c'est-à-dire le fait d'avoir un ascendant commun.
Plus cet ascendant commun est proche, plus la consanguinité est marquée.

Cela se dit de manière familière "de sang commun, de la même famille.
Et cela peut désigner entre les frères et sœurs, entre les Perruches
adultes et leurs enfants, entre cousins etc.

La reproduction entre 2 Perruches consanguines fait ressortir les défauts
de la souche commune à travers la descendance.
Il y a différent degrés de dangerosité de la consanguinité.

En premier degré, l'accouplement d'un parent Perruche avec un de ses
petits engendre le plus haut risque.
En deuxième degré, c'est la reproduction entre frères et soeur, et en
troisième et plus faible degré, entre cousin(e)s, oncles, tantes, neveu, nièce.

La consanguinité peut être utilisé pour sélectionner des caractères spécifiques
de certaines Perruches, pour les accroitre et les fixer, afin de les faire ressortir
inévitablement telle une nouvelle mutation.

c'est le cas de Perruche ondulées "Anglaise", qui ont pour caractéristiques
une plus grande taille, un poitrail et une tête sur-développé et gonflée
par exemple.
Ce qui n'empêche pas les risques liés à la consanguinité, c'est pourquoi
par exemple une Perruche Anglaise a une espérance de vie plus réduite
que la Perruche Ondulée.


Concrètement la consanguinité engendre des risques considérables, impactant
sur la qualité de vie et de santé de la Perruche Ondulée ou de l'oiseau né
de cette reproduction consanguine :

* Malformations et handicaps physique des petits : petites tailles,
déformation ou disparition d'une patte ou d'une aile, etc.

* Risques de maladies génétiques

* Fragilités & troubles du système immunitaire : sensibilité aux maladies

* Hausse de la mortalité dans l'œuf et durant la période de croissance

* Troubles ou disparition de la fertilité (stérilité plus forte)

* Espérance de vie amoindrie.

* Autres ...

C'est pourquoi, lors des reproduction, on conseille de clairement identifier
les Perruches de même portée et les familles, pour éviter les reproduction
consanguines et les risques que cela inclut.
C'est pour cela que les éleveurs et passionnés achètent aux besoins à un
éleveur bien différent un autre couple pour une reproduction sûre.

Il vaut mieux être certains de faire une reproduction non consanguine.
En plus des risques physiques et physiologiques nommé ci-dessus,
la consanguinité comporte des risques psychologiques. les perruches
consanguines développent des troubles du comportement et parfois
des comportement dangereux ou agressifs pour les congénères.

Marine Scie.




.

Dernière modification par maloute45 ; 16/06/2019 à 16h40.
maloute45 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 22/06/2019, 17h40   Afficher une version imprimable   (2)
sylvie63118

 
Avatar de sylvie63118

Montrcriol Sylvie
Sexe: Femme
Métier: Agent de conditionnement
Inscription: novembre 2007
Messages: 2 161
Ville: Cébazat
Département: 63 Puy-de-Dôme
Pays: France
Eleveur: débutante

chez tout le monde en principe
sylvie63118 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 23/06/2019, 08h08   Afficher une version imprimable   (3)
maloute45
Raspberry and Plum

 
Avatar de maloute45

Léon
Sexe: Homme
Métier: Retraité
Inscription: novembre 2007
Messages: 10 646
Ville: Hainaut
Pays: Belgique
STAM: AG 06
Club: AOB

A l'attention de Sylvie :

LA PRATIQUE DE L'ELEVAGE CONSANGUIN

Par Monsieur SCHIFFLERS Joseph, éleveur et juge international de canaris Norwich

Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Nom : sans-titre.png
Affichages : 9
Taille : 48,0 Ko
ID : 122080


L'élevage consanguin a toujours maintenu chez moi une étrange fasci­nation car il doit, pour
chaque amateur, l'amener à produire un stock de qualité qui s'élève « au dessus de la
surface » et qui n'est pas, comme plusieurs le disent, simplement un système
d'accouplement d'oiseaux d'une même famille.

L'élevage en lignée est bien plus que cela.

Accoupler en relations rapprochées demande un peu d'intelligence mais un système propre à
l'élevage consanguin impliquera des pouvoirs intellectuels pour leur pleine étendue.
Un amateur américain bien connu prétend que l'élevage consanguin est un système pour
garder « le sang » d'un individu dans le possible de descendants et demande l'accouplement
de mère avec fils.

Mon idée est similaire.

L'élevage en lignée assure que tous les oiseaux d'un élevage son en relation, peut-être pas
en relation fermée mais du même sang.
Il est pratiqué pour assurer une uniformité car, par de constantes et soigneuses sélections
des sujets, il est possible d'imprimer dans une souche les qualités demandées par les juges
et les exposants.

L'élevage est une science pour laquelle j'ai consacré un temps considérable.
Si le lecteur veut arriver à devenir un éleveur performant il doit pratiquer l'élevage
consanguin.
Pourtant, pas mal d'amateurs s'en tirent en se basant sur le hasard et rencontrent un certain
nombre de succès lorsque la chance est avec eux.
Mais si vous les questionnez sur le pedigree d'un oiseau, ils ne peuvent pas vous répondre
car ils ne tiennent pas de carnet d'élevage.
Ils peuvent se rappeler des accouplements, aidés par une bonne mémoire, mais ne peuvent
vous donner d'autres informations.

Leur succès est de courte durée.
En peu de temps ils chutent et ne peuvent plus élever un bon spécimen.
Pourquoi?
Parce qu'ils ont élevé en se basant sur la chance plutôt qu'en se basant sur une pratique
scientifique.
Il est à remarquer que beaucoup d'amateurs sont opposés à l'élevage consanguin.
Mais si vous leur demandez pourquoi, ils ne peuvent pas vous donner de raisons valables.
Ils sont guidés par des croyances établies sur la famille et parce que les autres amateurs leur
disent.

Beaucoup d'éleveurs réputés de chiens, de poules, de chats et autre petites variétés, ont
pratiqué l’art de l'élevage consan­guin depuis longtemps.
Les éleveurs qui croient en cet élevage, le pratique et ne sont pas effrayés de proclamer leurs
croyances.
Il y en a d’autres qui maintiennent qu'ils sont opposés à cet élevage, mais généralement, je
pense que leur opposition est due à l'ignorance., ils ne comprennent pas les principes
employés pour arriver au succès.

La pratique de l'élevage consanguin n'est pas nouvelle, et heureusement les résultats
bénéfiques qu'il a apporté, a dépassé les sources de controverses du passé.
Dans le passé, les autorités étaient contre l'élevage consanguin, aujourd'hui, beaucoup sont
en faveur de son emploi dans l'élevage du canari, mais insistent fortement sur la nécessité
d'une sélection rigoureuse.

J'ai toujours été d’accord avec cette théorie.

Il était connu que des accouplements proches en parenté ne créent pas de sujets en
mauvaise santé, mais mettent en lumière des défauts cachés.
En d'autres mots, lorsque la fondation de la lignée est saine, la famille prospérera dans un
élevage consanguin.

L'inverse est vrai pour les défauts et les faiblesses que la famille porte.
Lorsque l'élevage basé sur l'hérédité est dirigé correctement, un lot de défauts apparaît au
grand jour dans les premières générations tels que : perte de taille, manque de vigueur,
stérilité partielle ou totale, et sensibilité à la maladie.

Pourtant, si on persévère et que l’on sépare le froment de la paille, on arrive finalement à
une stabilité et on aura des canaris de caractère uniforme et exempts de défauts.
L'élevage consanguin n'est pas nécessairement dommageable, cependant, il crée souvent des
problèmes lorsqu'un amateur ne travaille pas dans la bonne voie.
Par exemple, un oiseau peut être porteur de faibles­ses cachées qui s'inscriront dans la
famille, malgré qu'il apparaisse en bonne santé.

Si deux membres de cette famille sont accouplés, la progéniture héritera de plus de défauts
parce qu'ils auront été concentrés par le mélange des sangs de deux spécimens malades.
Une telle progéniture aura des muscles faibles, un manque de tonus au niveau de la
respiration et une vue moins bonne que le couple original.
Si des jeunes en sont issus, les faiblesses seront plus intensifiées, ils finiront par perdre
totalement leur force musculaire, auront de l'asthme et autres maladies respiratoires et
éventuellement seront aveugles.

Cette manière de faire suivie à l'extrême résultera en des sujets qui seront sans valeur.
C'est pourquoi l'élevage tout venant est découragé et pourquoi la raison médicale s'y oppose.

SCHIFFLERS Joseph




maloute45 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 23/06/2019, 11h12   Afficher une version imprimable   (4)
sylvie63118

 
Avatar de sylvie63118

Montrcriol Sylvie
Sexe: Femme
Métier: Agent de conditionnement
Inscription: novembre 2007
Messages: 2 161
Ville: Cébazat
Département: 63 Puy-de-Dôme
Pays: France
Eleveur: débutante

je pense qu'il peut y avoir la stérilisation des oiseaux en cas de consanguinité
sylvie63118 est déconnecté   Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non
Navigation rapide


Auteur et Webmaster : Cédric Courbois - [apdcanari] Belgique, province de Liège, hébergé chez Informaniak en Suisse
Copyright ©1999 - 2019, Au Paradis des Canaris
Powered by vBulletin® Version 3.7.0 Beta 4
Copyright ©1999 - 2019, vBulletin Solutions, Inc.