Tu veux monter ou descendre la page ?
Au Paradis des Canaris | Messages du jour: 1 Discussions: 54,974 | Messages: 488,217 | Membres: 14,586 | Connectés: 79 | Nouveau : bananaz (Bienvenue!)

Consultez notre blog, il regorge d'un tas d'informations interactives et ludiques sur les canaris ! Cliquez-ici ou appuyez sur la touche F1 de votre clavier pour afficher votre Tableau de bord Cliquez-ici pour consulter les articles rédigés par nos membres, ils regorgent de conseils et d'informations utiles ! Afin de mieux te connaitre et de rendre le forum plus convivial, présente toi en quelques lignes dans ce forum ! Merci
Au Paradis des Canaris, pour que la passion de la canariculture ne cesse d'exister !

www.bourse-oiseaux.com

Forum Utilisateurs connectés Blog
Annonces
Réduire Image
Messages du jour Discussions suivies Marquer les forums comme lus
Précédent   Au Paradis des Canaris > Canaris > Alimentation > Les plantes sauvages
Ornibird - Perle Morbide Changer votre avatar
FAQ Membres Recherche Messages du jour Marquer les forums comme lus

Notices

Tout savoir sur la reproduction chez les canaris Préparation à l'élevage des femelles Comment dois-je m'y prendre avec les oeufs ? Problèmes de conception de l'oeuf et mal de ponte
Calendrier de pontes jusqu'au sevrage Fiche d'élevage à apposer sur la cage Comment baguer les jeunes oisillons ? L'évolution des jeunes de 1 à 25 jours
Qu'est-ce le point noir, dit "Black punt" ? Les oeufs de la ponte à l'éclosion Comment nourrir les jeunes à la main ? Problèmes alimentaires pendant l'élevage des oisillons
Comment différencier un mâle d'une femelle ? Poser un diagnostic sur l'état de santé d'un canari Maladies les plus fréquentes chez le canari Autres questions ? Cliquez-ici

REMISE SUR ORNIBIRD.COM (pour les membres du forum en rentrant le code suivant : WELCOME)

Ornibird.com - Tout pour vos Oiseaux !

Poser une question sur le forum Comment ajouter une photo sur le forum ? Effectuer une recherche sur le forum

Ouvrir une nouvelle discussion Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 12/02/2018, 08h38   Afficher une version imprimable   (1)
maloute45
Raspberry and Plum

 
Avatar de maloute45

Léon
Sexe: Homme
Métier: Retraité
Inscription: novembre 2007
Messages: 10 850
Ville: Hainaut
Pays: Belgique
STAM: AG 06
Club: AOB

Les plantes sauvages V

LES PLANTES SAUVAGES (V)
FLEURS JAUNES - ORANGE - 5 PETALES

Sommaire


Aigremoine eupatoire.
Androsème officinal.
Anthyllide vulnéraire.
Astragale à feuilles de réglisse.
Benoîte des montagnes.
Benoîte des villes.
Bouton d'or - Toxique.
Criste marine.
Dorine à feuilles opposées.
Fenouil commun.
Genêt des teinturiers. - Toxique.
Gesse des près - Toxique.
Hélianthème nummulaire.
Potentille des oies
Hippocrépide à toupet.
Lotier corniculé - Toxique.
Luzerne minette.
Lysimaque des bois.
Lysimaque commune.
Maceron.
Mélilot élevé.
Millepertuis perforé.
Molène bouillon blanc.
Nénuphar jaune.
Opin brûlant - Toxique.
Orpin réfléchi.
Panais sauvage.
Pied d'oiseau.
Populage des marais - Toxique.
Primevère acaule.
Primevère officinale.
Potentille rampante.
Renoncule flammette - Toxique.
Renoncule rampante - Toxique.
Trèfle des champs.
Violette à deux fleurs.


AIGREMOINE EUPATOIRE - AGRIMONIA EUPATORIA
Herbe de saint Guillaume - Thé du Nord - Thé des bois
Aigremoine commune.


800px-Illustration_Agrimonia_eupatoria0_clean.jpg Agrimonia_eupatoria3.jpg Agrimonia_eupatoria01.jpg

L'Aigremoine eupatoire, dont on a retrouvé des réserves de graines dans des sites préhistoriques
est connu depuis le néolithique.
Les Grecs et les Romains l'utilisaient pour ses vertus dermatologiques et ophtalmologiques
(le nom d'Aigremoine, dérivé du grec "Argemone", signifie (Taie de l'œil).
Il entre aujourd'hui dans la composition des crèmes contre le vieillissement de la peau.




ANDROSEME OFFICINAL - HYPERICUM ANDROSAEMUM.
Millepertuis androsème - Toute-saine - Herbe à tous les maux.


Hypericum_6834.jpg1280px-Hypericum_androsaemum_2017-06-25_2996.jpg1280px-Hypericum_androsaemum_2017-06-25_2995.jpg1280px-Hypericum_androsaemum_flower_Closeup_SierraMadrona.jpg

L'Androsème officinal est un sous-arbrisseau rameux et glabre.
Ses feuilles, aromatiques lorsqu'on les froisse, sont persistantes une partie de l'hiver.
Les vieux herbiers le mentionnent sous le nom de "Toute-saine" et en font une panacée
pour soigner les blessures et calmer les inflammations.
Surplanté par d'autres médicaments, l'Androsème n'est plus guère utilisé de nos jours, mais
il demeure une jolie plante décorative.
Originaire à l'état sauvage de l'ouest de l'Europe, il a été cultivé dans les jardins et s'est
ensuite répandu sur le reste du continent.


ANTHYLLIDE VULNERAIRE - ANTHYLLIS VULNERARIA.
Trèfle jaune - Triolet jaune - Trèfle des sables.


800px-Anthyllis_vulneraria01.jpg1280px-Anthyllis_vulneraria_001.jpg1280px-1494_-_Nationalpark_Hohe_Tauern_-_Flowers.jpg1280px-Wondklaver_20-06-2005_19.25.20.jpg

Le nom d'Anthyllide provient sans doute de calice soyeux de la plante , du grec "Anthos" (Fleur)
et "Loulos" (Duvet).
Elle est qualifiée de Vulnéraire car elle était utilisé dans les campagnes pour soigner les
contusions et les bosses.
Contenant du Tanin, elle favorise en effet la cicatrisation des plaies.
D'autres substances chimiques qu'elles contient la rendent dépurative, c'est pourquoi elle
entre dans la composition de certaines tisanes du commerce.


ASTRAGALE A FEUILLES DE REGLISSE - ASTRAGALUS GLYCYPHYLLOS.
Fausse Réglisse - Réglisse sauvage - Réglisse des bois.


800px-Illustration_Astragalus_glycyphyllos0.jpgAstragalus_glycyphyllos1.jpgAstragalus_glycyphyllos3.jpgAstragalus_glycyphyllos_MHNT.BOT.2011.3.62.jpg

Le nom d'Astragale évoque chez cette papillonacée la forme des graines, qui ressemble à
un os de jeu d'osselets.
Son nom de Fausse Réglisse indique bien qu'il ne s'agit pas de la plante utilisée en confiserie,
bien que leurs feuilles se ressemblent.
La Réglisse est préparée à partir d'une espèce méditerranéenne (Glycyrrhiza glabra), par
broyage des racines et extraction d'un jus ensuite épaissi.
L'Astragale, elle, à des propriétés anti-inflammatoires et soulage les douleurs rhumatismales.



BENOÎTE des MONTAGNES - GEUM MONTANUM.

Geum_montanum_Sturm42.jpg800px-Geum_montanum.jpg800px-Geum_montanum_fruit.jpgGeum_montanum1Juan_Sanchez.jpg

La Benoîte des montagnes est une plante de l'étage alpin qui pousse dans les fissures de
rochers et dont les fleurs jaunes sont parmi les plus grandes du genre.
Le nom "Geum" se rapporte aux saveurs aromatiques de certaines plantes du genre (du grec
"Genô" (Assaisonner).
La Benoîte comme la plupart de ses cousines, possède des propriétés médicinales Antiseptiques,
Analgésiques et Sédatives.


BENOÎTE des VILLES - GEUM URBANUM.
Benoîte commune - Herbe de saint Benoît
Herbe de bon soldat.


Geum_urbanum_Sturm44.jpg 800px-Geum_urbanum_02_bgiu.jpg Geum_urbanum_bgiu.jpg

Déjà réputée dans l'Antiquité, la Benoîte des villes a traversé les siècles sans perdre sa
renommée.
L'Herbe de saint Benoît était considérée au Moyen Âge comme un remède quasiment magique
contre les fièvres et toutes sortes de maladies.
Autrefois, on employait la racine desséchée pour remplacer le Clou de Girofle, qui a la même saveur.
Dans le nord de l'Europe, on l'utilisait pour parfumer la bière, ou le vin par macération avec
des zestes d'agrumes.
Les très jeunes feuilles au printemps peuvent être ajoutées aux salades mais elles deviennent
rapidement trop riches en tanins et trop astringentes.
En ce qui concerne ses propriétés médicinales, il faut savoir que ses feuilles et son rhizome
sont astringents et vulnéraires du fait de l'huile essentielle et du tanin qu'ils contiennent, d'où
ses usages traditionnels comme Antihémorragique, Antidiarrhéique, Fébrifuge, Styptique, idéale
pour soulager les maux de gorge ou les maux d'estomac.


BOUTON D'OR - (TOXIQUE) - RANUNCULUS ACRIS.
Renoncule âcre.


800px-Illustration_Ranunculus_acris0_clean.jpgRANUNCULUS_ACRIS_-_MORROCURT_-_IB-040_(Botó_d'or).jpg1280px-Ranunculus_acris_flower_back.jpgRanunculus_acris0.jpg

Le Bouton d'or est une plante un peu duveteuse à fleur de teinte jaune d'or.
Il pousse au bord des chemins et envahit volontiers toutes les étendues herbeuses.
Du fait de sa toxicité (signalée par son goût âcre), le Bouton d'or constitue une nuisance
pour les troupeaux.

En Bretagne, les enfants s'amusent à le placer sous leur menton, si le jaune se reflète bien
sur la peau, c'est qu'ils aiment le beurre...le tout étant d'être bien orienté par rapport au soleil.
Cette référence au beurre est explicite chez nos amis Anglais, qui ont donné à la plante
le nom de "Buttercup" (Bouton d'or).



CRISTE MARINE - CRITHMUM MURITIMUM.
Perce-pierre - Fenouil marin - Crithme maritime.


Crithmum_maritimum,_Vic-la-Gardiole.jpg1280px-Crithmum_maritimum.jpgCrithmum_maritimum_MHNT.BOT.2008.1.12.jpg

Shakespeare, dans le Roi Lear, fait allusion à ceux qui gagnaient leur vie dangereusement
en récoltant la Criste Marine sur les falaises littorales escarpées.
A cette époque, ses tiges et ses feuilles épaisses, au goût de Carotte, étaient en effet
consommée à la façon des Asperges.
Aujourd'hui, elle sont souvent préparées au vinaigre blanc, comme les Cornichons.
Recommandée pour faciliter la digestion, la Criste Marine doit son nom à ses fruits bruns,
qui ressemblent à des grains d'orge (Krethmon en grec).
L'épaisseur des cuticules qui recouvrent tiges et feuilles lui confère une grande résistance
au sel et à la sécheresse.


DORINE A FEUILLES OPPOSEES - CHRYSOSPLENIUM OPPOSITIFOLIUM.
Cresson de rocher - Cresson doré - Saxifrage dorée - Hépatique dorée.


Chrysosplenium_oppositifolium_240405c.jpg117px-Chrysosplenium_240405.jpg02014_Sanok,_im_März_2014...jpg1280px-Bouillon_waterminnende_plant_1.jpg

Les inflorescences jaune d'or de cette plante sont à l'origine de son nom populaire, Dorine
et de son nom scientifique : Chrysosplenium vient du grec "Chrysos" (or), et "Splên"
(Rate), la Dorine étant supposée soigner cet organe.
C'est une plante assez rare et localement protégée dans la région Centre-Val de Loire.


FENOUIL COMMUN - FOENICULUM VULGARE.
Fenouil vulgaire.


800px-Illustration_Foeniculum_vulgare1.jpg800px-F._vulgare_frutos-1.jpg1280px-Fennel_flower_heads.jpgFennel-seeds.jpg

Le Fenouil est à l'origine un nom vernaculaire qui désigne une multitude de plantes de genre
divers, au feuillage aromatique.
Le Fenouil commun, comme le "Fenouil officinal" a de multitudes propriétés médicinales.
Sa racine est essentiellement utilisée pour soigner les problèmes digestifs, tandis que ses
fruits amers calment la toux.
Entièrement comestible, il est cultivé pour le renflement bulbeux et charnu de ses feuilles,
au goût proche de l'anis.
On peut le consommer cru (en salade) ou cuit.


GENÊT des TEINTURIERS -TOXIQUE - GENISTA TINCTORIA.
Herbe à jaunir - Fleur à teindre -Petit genêt
Genêt bâtard - Genestrelle.


genet_des_teinturiers_002_(planche_identification_lindman).jpgGenista_tinctoria1.jpgДрок_красильны .jpgGenista_tinctoria_2016-07-19_3254.jpg

Le nom populaire de Genêt et son homologue latin Genista dérivent du Celtique "Gen" (Petit buisson)
La plupart des espèces de ce genre, se classent dans la catégorie des arbrisseaux ou sous-
arbrisseaux, c'est-à-dire des plantes qui sont ligneuses, et se ramifient dès la souche.
Le Genêt des teinturiers permettait d'obtenir différents jaunes, dorés et intenses, sur les laines.
C'est de ses racines qu'est extraite la teinture jaune.
Toute la plante est toxique.


GESSE des PRES - TOXIQUE - LATHYRUS PRATENSIS.

Lathyrus_pratensis_Sturm16.jpg800px-Lathyrus_pratensis_closeup.jpg800px-Lathyrus_pratensis_-_aas-seahernes.jpg800px-Feuille_de_Gesse_des_prés.jpgVeldlathyrusstengel_(Lathyrus_pratensis_stem).jpg

Le genre Lathyrus compte environ 130 espèces, dont la plupart appartiennent aus régions
tempérées de l'hémisphère Nord.
Certaines ont été cultivées en tant que plantes fourragères en prenant des précautions du
fait de la toxicité de leurs graines.

Ces légumineuses avaient aussi l'avantage d'enrichir les sols en azote pour les préparer à
la culture de céréales.
A partir du XIXe Siècle, leur usage a ainsi mis fin à l'assolement triennal qui, en cours depuis
le Moyen Âge, incluait une année de jachère tous les trois ans.


HELIANTHEME NUMMULAIRE - HELIANTHEMUM NUMMULARIUM
Hélianthème jaune - Fleur de soleil - Herbe d'or - Hysope des garrigues.


Helianthemum_vulgare_Sturm51.jpg800px-Helianthemum_nummularium1.jpg1280px-Solvända.jpgHelianthemum_nummularium_MHNT.BOT.2007.43.43.jpg

Herbe d'or pour les uns, en raison de ses corolles qui font penser à des écus, du latin "Nummus"
(Pièce de monnaie), Fleur de soleil pour les autres, ce qui lui a valu son nom botanique, du
grec "Hellos" (Soleil), et "Anthos" (Fleur), cette petite plante ligneuse aime le soleil comme
la plupart des Cistacées.
Même en l'absence de parfum et de nectar, de nombreux insectes viennent butiner ses fleurs
pour en récolter le Pollen.


POTENTILLE des OIES - POTENTILLA ANSERINA
Potentille ansérine - Herbe aux oies.


800px-Illustration_Potentilla_anserina0.jpg102_Potentilla_anserina_L.jpg1280px-Potentilla_anserina_blad.jpg1280px-PotentillaAnserina.jpg

L'Herbe aux oies (Anser en latin) est une représentante assez typique des espèces du genre
Potentilla, avec ses fleurs jaune d'or, ses feuilles divisées et dentées et son mode de propagation
par stolons.
La plante était autrefois consommée cuite comme légume, depuis l'Ecosse jusqu'à la Manchourie,
et entrait dans la composition des pâtées des animaux de basse-cour.


HIPPOCREPIDE A TOUPET - HIPPOCERPIS COMOSA
Fer à cheval - Hippocrépide chevelu


290px-Illustration_Hippocrepis_comosa0.jpgHippocrepis_comosa_brasles_02_19052002_4.jpgHippocrepis_comosa_L.-000159683O.jpg1280px-Hippocrepis_comosa_pelouse-chezy-sur-marne_02_12052007_2.jpg

Les gousses de cette plante, formées d'une suite de segments arqués en forme de Fer à cheval
lui ont valu son nom de genre.
Hippocrépis, du grec"Hippos" (Cheval) et "Krepis" (Chaussure).
Quant au qualificatif "Comosa", il signifie en latin (Chevelu) et fait allusion à la forme caractéristique
,de l'inflorescence assez dense de cette espèce par rapport à d'autres du genre.


LOTIER CORNICULE - TOXIQUE - LOTUSC ORNICULATUS.
Pied de poule - Lotier cornu - Fourcette - Trèfle cornu.


Cleaned-Illustration_Lotus_corniculatus.jpg800px-Lotus-corniculatus_Blütenstand_0199_a.jpgLotus_corniculatus1.jpgLotus_corniculatus_bgiu.jpg1280px-Lotus_corniculatus_1626.jpg

Le nom latin Lotus désigne chez les Anciens une grande diversité de plantes, dont le fameux
Lotus des Lotophages, imaginé par Homère dans l'Odyssée.
C'est le Lotier corniculé que Linné découvrit le "sommeil des plantes", phénomène caractérisé
par l'orientation différente que prennent les folioles le jour et la nuit.
Le Lotier est une plante fourragère de prairie.
Ses fleurs , qui étaient utilisées en infusion comme somnifère sont toxiques.


LUZERNE MINETTE - MEDICAGO LUPULINA.
Lupuline - Minette dorée - Petit triolet
Mignotte - Trèfle noir.


800px-MedicagoLupulina02.jpgMedicago_lupulina_02_ies.jpgMedicago_lupulina_08_ies.jpgMedicago_lupulina_09_ies.jpgMedicago_lupulina_11_ies.jpg

La Luzerne minette ou Lupuline est une petite plante basse, tapissante, légèrement velue
dans toutes ses parties, qui pousse en touffes.
A cause de ses trois folioles, elle est souvent confondue avec le Trèfle, mais elle s'en distingue
par une petite dent aiguë située à l'extrémité arrondie et légèrement échancrée de chacune
des folioles.
Cette plante mellifère cultivée dans les prairies artificielles pour la production du fourrage.



LYSIMAQUE des BOIS - LYSIMACHIA NEMORUM.
Mouron jaune - Lysimaque des forêts.


Lysimachia_nemorum_—_Flora_Batava_—_Volume_v15.jpgLysimachia_nemorum_saint-michel_02_27052007_1.jpgYellow_Pimpernel_(Lysimachia_nemorum)_-_geograph.org.uk_-_823463.jpgLysimachia.nemorum4.-.lindsey.jpg

Les botanistes ne sont jamais tombés d'accord sur l'origine du nom des Lisymaques.
Pour les uns, il provient du nom d'un roi de Sicile, "Lysimachius", pour d'autres, de celui d'un
médecin grec, "Lysimachos", qui aurait découvert les propriétés médicinales des espèces
du genre.
Si la Lysimaque des bois possède bien les vertus propres aux plantes du genre, sa rareté et
sa petite taille ont considérablement limité son utilisation dans la médecine traditionnelle.



LYSIMAQUE COMMUNE - LYSIMACHIA VULGARIS.
Lysimaque vulgaire - Chasse-bosse - Herbe aux corneilles
Souci d'eau - Lis des teinturiers.


290px-Illustration_Lysimachia_vulgaris0.jpg800px-Lysimachia_vulgaris_MichaD.jpg800px-Lysimachia_vulgaris_(flowers)_2.jpg800px-Lysimachia_vulgaris_MHNT.BOT.2004.0.805.jpg

Autrefois réputée soigner les contusions, la Lysimaque commune a reçu le nom de "Chasse-bosse".
Elle possède également des vertus tinctoriales, mais n'est plus guère utilisée, comme d'autres
espèces du genre, telle Lysimachia punctata ou Lysimachia thyrsiflora, que pour l'ornementation
des bordures de pièces d'eau.



MACERON - SMYRNIUM OLUSATRUM.
Grande ache - Gros persil de cheval
Gros persil de Macédoine.


Smyrnium_olusatrum.jpgSmyrnium_olusatrum1611.jpg1280px-Smyrnium_olusatrum_flower.jpgSmyrnium_olusatrum_0109.jpgSmyrnium_olusatrum_MHNT.BOT.2007.40.18.jpg

Le Maceron est une ombellifère aromatique qui doit à cette propriété son nom de genre, forgé
à partir du grec "Smyrna" (Myrrhe).
Son nom d'espèce "Olusatrum" (Légume noir) en latin, provient de la couleur de ses graines
Consommée dans l'Antiquité, jusqu'au XVIIe Siècle, il n'est plus cultivé aujourd'hui.
Pourtant le Maceron cuit est considéré comme un aliment délicieux.
Ses jeunes pousses se mangent comme des Asperges et ses boutons loraux agrémentent les salades.
Sa racine, ferme et parfumée, peut être consommée crue ou cuite.
Sa saveur est à la fois sucrée et amère.



MELILOT ELEVE - MELILOTUS ALTISSIMUS.
Pratelle - Herbe aux mouches - Luzerne bâtarde
Grand mélilot.


Melilotus_altissima.jpg800px-Melilotus_altissimus_(flower_spike).jpg800px-Melilotus_altissimus_W.jpg1280px-Melilotus_altissima_meal13_001_php.jpg

Au XIXe Siècle, on utilisait contre la conjonctivite une infusion de fleurs de Mélilot dans de
l'alcool camphré.
En séchant, le Mélilot élevé dégage une agréable odeur de foin due à la présence d'une substance
aromatique dans ses tiges et ses feuilles, la Coumarine, qui se libère lors de la dessiccation.
Le nom "Melliotus", littéralement (Lotus à miel) du grec "Meli" (Miel) et "Lotos" (Lotus), fait
allusion à l'abondant nectar de la fleur.



MILLEPERTUIS PERFORE - HYPERICUM PERFORATUM.
Herbe de la saint Jean - Herbe à la brûlure -Herbe à la fourmi.


Johannesört.jpgHypericum-perforatum(Blatt).jpg120px-Hypericum_perforatum_oil_extraction_HC1.jpgHypericum_perforatum_flower3_(14609481586).jpg

Le Millepertuis perforé, dont le nom de genre signifie déjà "Mille trous" est une plante herbacée
aux feuilles criblées de trous (voir cliché n°2).
Ses fleurs, s'épanouissent surtout dans les friches et les prairies sèches, mais on peut aussi
l'observer dans les coupes de bois.
La médecine populaire lui a attribué mille vertus, il entrait entre autres, dans la composition
d'un excellent vulnéraire le "Baume tranquille" qui, pris en infusion, constituait une panacée
recommandée pour les affections des bronches et les rages de dents.



MOLENE BOUILLON BLANC - VERBASCUM THAPSUS.
Cierge de Notre Dame- Herbe à bonhomme - Blanc de mai.
Bouillon blanc.


800px-Verbascum_phlomoides_sl_1.jpg800px-Verbascum_densiflorum_'dense-flowered_mullein'_2007-06-02_(plant).jpg800px-Verbascum_thapsus_3.jpg

Egalement appelée Bouillon blanc ou Cierge de Notre Dame, cette plante à port pyramidal
est caractérisée par une importante pubescence de toutes ses parties.
Ces poils fins et courts confèrent à la tige et aux feuilles une couleur vert blanchâtre.
Ge juin à septembre s'épanouissent ses épis serrés, dont le pollen et les poils sucrés des
étamines attirent tout un petit peuple d'insectes.
Ses feuilles, utilisées en cataplasmes soulagent efficacement les rhumatismes.



NENUPHAR JAUNE - NUPHAR LUTEA.
Jaunet d'eau - Aillout d'eau - Plateau.


800px-Clusius.jpg800px-Illustration_Nuphar_lutea0.jpg1280px-Nuphar_lutea_002.jpg1280px-Nuphar_lutea_prg_1.jpgNuphar_lutea_frucht.jpg

Le Nénuphar jaune est une plante aquatique très robuste dans toutes ses parties.
Sa taille dépend de la profondeur de l'eau et peut aller jusqu'à 2 mètres.
A sa base, le Nénuphar jaune émet de grandes feuilles molles et translucides.
En surface, si la vitesse d courant le lui permet, il produit de larges feuilles flottantes et épaisses.
Ses grandes fleurs jaune d'or exhalent un fort parfum d'alcool et de beurre.
Le Nénuphar résiste à des niveaux élevés de pollution, s'installant même dans le cours des
grands fleuves.


ORPIN BRÛLANT - TOXIQUE - SEDUM ACRE.
Poivre des murailles - Orpin âcre - Vermiculaire
Sédum âcre.


Sedum_acre_062611.jpg250px-Scharfer_Mauerpfeffer_Sedum_acre_2.jpgMauerpfeffer_Sedum_acre.jpg1280px-Sedum_acre_subsp._negletum_(Île_St_Martin-12).jpg


L'Orpin brûlant est une plante presque naine qui tapisse les murs en ruine, les rochers, les
pierrailles et même les dunes fixées.
Plante autrefois médicinale, elle est en effet toxique.
Mais sa saveur est si piquante et désagréable qu'il s'emble impossible de s'empoisonner
en la consommant.
Ces caractères, mis bout à bout, lui valent logiquement les noms d'Orpin brûlant ou de
Poivre des murailles.
Le nom d'Orpin lui-même dérive "d'Orpiment", du latin médiéval "Auri pigmentum" le (Pigment doré).


ORPIN REFLECHI - SEDUM REFLEXUM.
Orpin des murs - Petit poivre.


800px-Sedum_rupestre3.jpg1280px-Sedum_reflexum_Tripmadam_DSCF1234.jpgSedum_rupestre_01_ies.jpgSedum_reflexum_4zz.jpg

Les rochers, le sommet des murs, les substrats rocailleux constituent l'habitat favori de cette
plante vivace qui résiste à la sécheresse grâce à ses crassulescences.
Le nom de cet Orpin "Reflexum", fait référence à son inflorescence enroulée en crosse,
(Réfléchie) qui se redresse au moment de sa floraison.
Ses fleurs jaunes, s'épanouissent alors et, après fécondation, vont produire d'innonbrables
graines minuscules dispersées par le vent.


PANAIS SAUVAGE - PASTINACA SATIVA.
Pastenade - Pastenaille - Racine blanche
Grand chervi.


800px-Pastinake-2.jpgParsnips-1.jpg1280px-Pastinaca_sativa_002.jpg1024px-Pastinaca_sativa_MHNT.BOT.2004.0.jpg


Le Panais sauvage a été cultivé pendant des Siècles comme légume et comme plante fourragère.
Remis au goût du jour dans la liste des légumes oubliés.
Son nom de genre dérive du latin "Pastus" (Pâture, nourriture des animaux).
Et sa racine se consomme cuite de cent façons, frite, bouillie dans du lait ou de l'eau, salée,
sucrée,.....
La culture du Panais a pourtant été progressivement supplantée par celle de la Pomme de terre.


PIED D'OISEAU - ORNITHOPUS PERPUSILLUS.
Ornithope délicat - Patte d'oiseau.


Ornithopus_perpusillus.jpg20160715Ornithopus_perpusillus09.jpgKlein_vogelpootje_closeup_plant_(Ornithopus_perpusillus_).jpgOrnithopus_perpusillus_kz3.jpg


Le nom commun de cette plante fourragère provient du grec "Ornithos" (Oiseau) et "Pous"
(Pied), il correspond à la forme qui évoquent les gousses de ces papilionacées groupées sur
le pédoncule fructifère.
C'est sur les racines de la plante que le botaniste Suisse Augustin de Candolle décrivit les
"nodosités" propres notamment aux fabacées.
Ces petites boursouflures qui se forment sur les racines, sous l'action de bactéries du genre
Rhizobium vivant en symbiose avec la plante
, lui permettent de fixer l'azote atmosphérique
et de contribuer à l'enrichissement des sols.


POPULAGE des MARAIS - TOXIQUE - CALTHA PALUSTRIS.
Souci d'eau - Souci des marais - Sarbouillotte - Cocue
Pacoteute.


Caltha_palustris_jfg1.jpgCaltha_palustrisPopulage.jpg1280px-Blatouch_bahení.jpg1280px-Caltha_palustris_MHNT.BOT.2005.0.967.jpg

La Populage des marais ou Souci d'eau est une plante robuste, charnue dans toutes ses parties.
Particulièrement précoce, il fleurit souvent dès la fonte des neiges.
N'aimant que les eaux pures, il supporte difficilement la pollution.
Ses fleurs, riches en nectar, attirent une grande quantité d'insectes.
La plante est extrêmement toxique et l'on peut s'étonner qu'autrefois dans les campagnes,
les boutons floraux aient été confits dans du vinaigre et utilisés comme des câpres.
Toutes les parties de la plante mature sont toxiques.
Elles contiennent de la proto-anémonine.
Il faut savoir qu' avant la floraison, la plante immature (boutons floraux) ne pouvait être
consommée seulement qu'après ébullition de ces derniers.


SUITE PAGE SUIVANTE ../...


__________________
Si vous avez des anecdotes, des suivis d'élevage, des histoires sur les oiseaux
pourquoi ne pas les partager avec nous
.

Amicalement vôtre

Dernière modification par maloute45 ; 21/02/2018 à 04h58.
maloute45 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 21/02/2018, 05h08   Afficher une version imprimable   (2)
maloute45
Raspberry and Plum

 
Avatar de maloute45

Léon
Sexe: Homme
Métier: Retraité
Inscription: novembre 2007
Messages: 10 850
Ville: Hainaut
Pays: Belgique
STAM: AG 06
Club: AOB

PRIMEVERE ACAULE - PRIMULA VULGARIS.
Primevère à grandes fleurs - Primevère commune
Primevère sans tige.


290px-Bollettino_tecnico_(1919-1921)_(20398542031).jpg1280px-Prolećno_cveće_3.jpg1280px-Primula_vulgaris_ENBLA02.jpg Distyly_primula.jpg
(Cliché n° 4) Hétérostylie : 1.corolle, 2.calice, 3.étamines, 4.pistil.

La Primevère dont le nom dérive de "Primus" (Premier), est la première à annoncer la fin
de l'hiver et l'arrivée du printemps.
La plupart des Primevères produisent une tige assez longue qui place les fleurs nettement
au-dessus de la rosette des feuilles.
Mais pour cette espèce, ce n'est pas le cas, les pédoncules floraux apparaissent directement
à partir de la souche, d'où son nom d'Acaule, du latin "Cauda" (Sans queue), qui qualifie
plusieurs plantes dépourvues de tige.



PRIMEVERE OFFICINALE - PRIMULA VERIS.
Bretelle- Coucou - Caqueluchon - Primevère jaune
Herbe de saint Pierre.


290px-Illustration_Primula_veris0_clean.jpgPrimula_veris._jfg_edit.jpgPrimevère_officinale,_coucou_.jpgtisanecoucou5.jpg

La Primevère officinale est certainement la Primevère sauvage qui nous est la plus connue.
Si on l'appelle joliment "coucou", c'est parce que les petites fleurs de cette plante sont les
premières à pointer le bout de leur nez hors du sol à l'arrivée du printemps.
Elle se plaît sous des climats tempérés et froids.
Diverses parties de la plante étaient jadis consommées crues ou utilisées dans la confection
des boissons.
Elles entraient également dans la composition de préparation Expectoriantes, Dépuratives
et Fébrifuges.




POTENTILLE RAMPANTE - POTENTILLA REPTANS.
Herbe à cinq feuilles - Main de Mars - Quintefeuille.


800px-Illustration_Potentilla_reptans0.jpg1280px-Potentilla_reptans_ENBLA02.jpgPotentilla_reptans_sl15.jpg

La Potentille rampante est une mauvaise herbe assez envahissante mais gracieuse par ses feuilles
et ses fleurs.
Sa racine entrait jadis dans la composition de la "Grande Thériaque", contrepoison "Universel"
décrit pour la première fois par Andromaque, médecin de Néron.
Plusieurs écoles de médecine fameuses, comme celle de Montpellier, avaient leur recette
de Thériaque, composée de dizaines de plantes, minéraux et extraits d'animaux.
Ces potions de la pharmacopée maritime ont été utilisées jusqu'à la fin du XIXe Siècle.





RENONCULE FLAMMETTE - TOXIQUE - RANUNCULUS FLAMMULA .
Petite douve - Petite flamme - Flammule - Flammette.


800px-Ranunculus_flammula_Sturm45.jpgNsr-slika-029.pngRanunculus_flammula_002.jpg1280px-RanunculusFlammula4.jpg

La Renoncule flammette doit son nom à ses feuilles en forme de flammes.
Comme toutes les Renoncules, elle est toxique.
Elle peut provoquer un empoisonnement mortel chez les animaux qui la broutent.
La Renoncule flammette présente une grande variabilité morphologique et écologique : elle
peut être à feuilles très allongées ou arrondies et pousser sur terre comme sous l'eau.
Elle développe alors des feuilles nageantes aux longues pétioles.




RENONCULE RAMPANTE - TOXIQUE - RANUNCULUS REPENS.
Bassinet - Pied de coq - Grenouillette des champs.


290px-Cleaned-Illustration_Ranunculus_repens.jpg 290px-Ranunculus_repens(02).jpg 120px-Ranunculus_repens_0.3_R.jpg

La Renoncule rampante est une plante dressée ou prostrée qui se reproduit principalement
par stolons.
Prenant naissance à l'aisselle des feuilles, ceux-ci partent dans toutes les directions et se
fixent au sol, tous les 30 cm environ, en développant des racines adventives puis des feuilles.
Un seul pied peut coloniser tout un terrain.
Répandue dans les espaces cultivés, elle est un fléau pour les jardiniers et les éleveurs.
Âcre et légèrement vénéneuse, elle n'est guère appréciée du bétail.




TREFLE des CHAMPS - TRIFOLIUM ARVENSE.
Pied de lièvre - Patte de lièvre.


800px-Illustration_Trifolium_campestris0.jpg800px-Hasen-Klee.jpgTrifolium_arvense_(subsp._arvense)_sl6.jpg

La signification du nom "Trifolium" et de sa traduction française (Trèfle) est transparente
dès que l'on observe les feuilles de toutes les espèces de ce genre.
Les feuilles sont invariablement divisées en trois folioles, sauf bien évidemment pour les
Trèfles à quatre feuilles .
On considère la trouvaille d'un trèfle ayant subi cette mutation génétique
comme un signe de chance en raison de leur grande rareté.

Le Trèfle des champs est une plante fourragère pour le Bétail et les Lapins.
Sa racine enrichit le sol en azote.




VIOLETTE A DEUX FLEURS - VIOLA BIFLORA.

Viola_biflora_300606.jpgViola-biflora-130606-800-1.jpgViola_biflora_PID1460-1.jpgViola_biflora_flowers.jpg


Malgré son nom de Violette, qui vient du fait que la plupart des plantes de ce genre, ont des
fleurs violettes, celle-ci est jaune.
Et son nom d'espèce est "Biflora" parce que ses fleurs sont très souvent groupées par deux.
Le genre "Viola", qui comprend environ 500 espèces à travers le monde, se scinde en deux
catégories : le groupe des Violettes, caractérisé par des fleurs dont deux pétales sont
orientées vers le haut et trois vers le bas, et le groupe des Pensées, dont les fleurs ont quatre
pétales orientées vers le haut et une seule, généralement plus grande, vers le bas.

--------Ce chapitre étant terminé, rendez-vous très prochainement au N° VI & VII. -----------------


__________________
Si vous avez des anecdotes, des suivis d'élevage, des histoires sur les oiseaux
pourquoi ne pas les partager avec nous
.

Amicalement vôtre

Dernière modification par maloute45 ; 21/02/2018 à 13h54.
maloute45 est déconnecté   Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non
Navigation rapide


Auteur et Webmaster : Cédric Courbois - [apdcanari] Belgique, province de Liège, hébergé chez Informaniak en Suisse
Copyright ©1999 - 2020, Au Paradis des Canaris
Powered by vBulletin® Version 3.7.0 Beta 4
Copyright ©1999 - 2020, vBulletin Solutions, Inc.