Tu veux monter ou descendre la page ?
Au Paradis des Canaris | Messages du jour: 0 Discussions: 53,904 | Messages: 482,254 | Membres: 13,772 | Connectés: 178 | Nouveau : pedrolilindsay (Bienvenue!)

Consultez notre blog, il regorge d'un tas d'informations interactives et ludiques sur les canaris ! Cliquez-ici ou appuyez sur la touche F1 de votre clavier pour afficher votre Tableau de bord Cliquez-ici pour consulter les articles rédigés par nos membres, ils regorgent de conseils et d'informations utiles ! Afin de mieux te connaitre et de rendre le forum plus convivial, présente toi en quelques lignes dans ce forum ! Merci
Au Paradis des Canaris, pour que la passion de la canariculture ne cesse d'exister !

www.bourse-oiseaux.com

Forum Utilisateurs connectés Blog
Annonces
Réduire Image
Messages du jour Discussions suivies Marquer les forums comme lus
Précédent   Au Paradis des Canaris > Articles & Encyclopédie > Articles des Membres > Divers
Ornibird - Perle Morbide Changer votre avatar
FAQ Membres Recherche Messages du jour Marquer les forums comme lus

Notices

Tout savoir sur la reproduction chez les canaris Préparation à l'élevage des femelles Comment dois-je m'y prendre avec les oeufs ? Problèmes de conception de l'oeuf et mal de ponte
Calendrier de pontes jusqu'au sevrage Fiche d'élevage à apposer sur la cage Comment baguer les jeunes oisillons ? L'évolution des jeunes de 1 à 25 jours
Qu'est-ce le point noir, dit "Black punt" ? Les oeufs de la ponte à l'éclosion Comment nourrir les jeunes à la main ? Problèmes alimentaires pendant l'élevage des oisillons
Comment différencier un mâle d'une femelle ? Poser un diagnostic sur l'état de santé d'un canari Maladies les plus fréquentes chez le canari Autres questions ? Cliquez-ici

REMISE SUR ORNIBIRD.COM (pour les membres du forum en rentrant le code suivant : WELCOME)

Ornibird.com - Tout pour vos Oiseaux !

Poser une question sur le forum Comment ajouter une photo sur le forum ? Effectuer une recherche sur le forum

Ouvrir une nouvelle discussion Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 09/10/2018, 12h21   Afficher une version imprimable   (1)
maloute45
Raspberry and Plum

 
Avatar de maloute45

A.J.M.Léon
Sexe: Homme
Métier: Retraité SNCB - Responsable département Confort TGV - Thallys - Eurostar - Ice.
Inscription: novembre 2007
Messages: 10 183
Ville: Hainaut
Pays: Belgique
Club: AOB

L'Argus géant .

L'ARGUS GEANT - (Argusianus argus).

Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Nom : argus-2.jpg
Affichages : 6
Taille : 150,9 Ko
ID : 118697 Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Nom : l_argus%20geant%20parade_000.jpg
Affichages : 6
Taille : 117,6 Ko
ID : 118686 Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Nom : Argus-pheasant-display-plumage-feathers-01160639.jpg
Affichages : 6
Taille : 102,4 Ko
ID : 118694
De gauche à droite, mâle en parade, et détail d'une plume tombée sur le sol, où l'on aperçoit son dessin particulier.
L'espèce est originaire de la presqu'île de Malaisie , Sumatra, Bornéo et Siam.


Dès 1780, les premiers rapports concernant cette curieuse espèce, accompagnées
d'une peau, atteignirent l'Europe.
Le dessin et l'extrême longueur des rémiges secondaires suscitèrent l'admiration générale.
Il est étrange, que l'effet du dessin compliqué et des ocelles ne se manifeste que lors de la
parade, lorsque les ailes sont étendues verticalement, faisant ressortir les ocelles comme
des boules emprisonnées dans un creux noir brunâtre .

Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Nom : thU94K6WYW.jpg
Affichages : 5
Taille : 40,3 Ko
ID : 118695 Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Nom : 1280px-Argusianus_argus_argus_-_Giant_great_argus_-_desc-female_headshot.jpg
Affichages : 4
Taille : 89,9 Ko
ID : 118687 Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Nom : 1280px-Argusianus_argus_argus_(linnaeus).jpg
Affichages : 4
Taille : 73,3 Ko
ID : 118688
Argus géant femelle (Taille : 75 cm).
Le plumage de la femelle se distingue par le cou et la poitrine brun-roux.


Ce dessin remarquable joue un rôle défini dans la séduction de la femelle, ce que d'autres
espèce opèrent grâce à la magnificence des couleurs, et accompli ici par le maintien, la forme
et le dessin particulier.
La tête acquiert son aspect spécial par l'absence du plumage et la présence de la courte huppe
pileuse.

Il vit dans les profondeurs de bois et ne se montre jamais.
Le mâle se tient presque toujours dans les clairières, qu'il a soigneusement nettoyées pour
y parader et en émettant un appel retentissant.
Ce terrain de parade a un diamètre d'environ 5 mètres, et plusieurs sentiers aplanis y donnent
accès.

Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Nom : 320px-Argusianus_argus_wiki3.jpg
Affichages : 5
Taille : 37,1 Ko
ID : 118690 Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Nom : ban_keun_argusianus_argus_2009_4.jpg
Affichages : 5
Taille : 80,9 Ko
ID : 118696 Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Nom : COLLECTIE_TROPENMUSEUM_Een_tamme_argusfazant_TMnr_10006551.jpg
Affichages : 10
Taille : 53,3 Ko
ID : 118685
Argus géant mâle (Taille 125 cm.).
Le plumage du mâle est brun couvert de très nombreux ocelles beiges.
La tête et le cou sont en partie revêtues de peau nue, bleue et les pattes rouges
pourvues d’éperons

Le coq commence à appeler les femelles de grand matin et, dès qu'il y en à quelques unes
dans le voisinage de son terrain, il commence alors sa danse nuptiale.
Les femelles le quittent après l'accouplement, et le coq s'occupe alors d'un nouveau nettoyage
enlevant le moindre rameau ou feuillage.
Il trouve sa nourriture à proximité de son terrain de parade.

Dès que la saison des amours est passée, il commence une vie errante dans les grands
bois épais.
Les Argus géants sont capturés par lacets par les indigènes.
Le coq vole très mal, suite au poids (1,7 kg en moyenne) de son énorme parure.
Ces oiseaux se nourrissent de fruits, semences et insectes.

La couvaison set de 25 jours ( 24 en couveuse).
La femelle pond de trois à quatre œufs de teinte jaune-roux maculés de brun, ils sont un
peu plus petit que ceux d'une Oie commune.
Lorsqu'on enlève les œufs, la femelle continue à pondre de nouveaux œufs.
Quand elle couve, elle ne boit ni se restaure.

Dès la naissance des jeunes, il faut enlever le coq, puisqu'il ne s'occupe nullement de ses petits.
On peut confier les œufs à une poule domestique, mais il faudra dans ce cas, l'aider à nourrir
les jeunes pendant les premiers jours, car ils ont l'habitude d'accepter la nourriture que la
mère leur présente régurgitée dans le bec.

Légende créée autour de cette espèce :

L’ornithomancie, ou la divination par le chant ou le vol des oiseaux, est profondément
enracinée dans la vie des indigènes de Bornéo.
Ainsi l’apparition d’un "Geai huppé" est de bon augure pour les récoltes et sa présence sur une
piste de la jungle, du temps des coupeurs de têtes, était aussi un heureux présage pour les
guerriers qui voyaient dans sa huppe, la touffe de cheveux des victimes décapitées.

Les Dayaks conservent encore maintenant les plumes ornementales de l’Argus géant en
guise de trophée et leurs chefs les portent dans leurs coiffes ou sur leurs costumes
d’apparat à l’occasion de fêtes et de danses rituelles.
Les Ibans, quant à eux, utilisent souvent l’Argus géant comme motif de tatouage.
En effet d’après une ancienne légende locale, l’Argus doit ses magnifiques décorations aux
tatouages que lui a dessinés le Coucal (Centropus sinensis), un oiseau aux dessins moins
raffinés, de la famille des faisans.

L’Argus et le Coucal avaient, un jour, décidé de se décorer mutuellement afin de tromper
leurs ennemis.
Le Coucal, très adroit, se mit à peindre minutieusement les magnifiques ocelles, les « yeux
de l’Argus » avec une subtile répartition de nuances claires et foncées donnant l’impression
de véritables boules en relief.
L’Argus, quant à lui, peureux et paresseux de nature, ne se souciait guère de remplir ses
obligations.
Alors qu’il était enfin sur le point de commencer, il lança un cri soudain pour prévenir de
l’imminence d’un danger, renversa les pots de pigments sur le Coucal et s’enfuit, laissant ce
dernier, le corps barbouillé de bleu et les ailes de couleur rouille .
(Source - Auteurs : Hennache & Ottaviani 2006).


Puisque ces oiseaux vivent dans les forêts épaisses, leur volière ne peut pas être trop ensoleillée
ils se plairons mieux dans un enclos planté d'épais arbustes et d'arbres.
Ils supportent bien notre climat, mais ont besoin d'un bon abri pendant les périodes de fortes
gelées, il faut alors répandre par précaution , une couche de paille sur le sol.
Les perchoirs doivent se trouver à bonne distance des cloisons, afin de ne pas endommager
La longue queue ainsi que le plumage gigantesque pour ne pas dire titanesque des ailes .

Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Nom : 800px-Argus_Pheasant_plumage_by_Henrik_Grönvold.jpg
Affichages : 3
Taille : 146,4 Ko
ID : 118699Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Nom : 800px-Evolution_of_eyes_on_Argus_Pheasant_feathers_by_Henrik_Grönvold.jpg
Affichages : 3
Taille : 175,6 Ko
ID : 118700Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Nom : 1280px-Zoologisk_museum_-_Copenhagen_-_argusianus_argus.jpg
Affichages : 4
Taille : 120,5 Ko
ID : 118701Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Nom : 1280px-Great_Argus_(Argusianus_argus)_tail_feathers_(8443958487).jpg
Affichages : 3
Taille : 164,1 Ko
ID : 118702
Sa nature bruyante, en raison des cris des mâles, pourrait faire passer cette espèce pour
plus commune qu’elle ne l’est en réalité .
Ils sont protégés en Malaisie mais chassés a Bornéo, où leurs plumes sont encore utilisées
pour les danses rituelles.
La baisse des populations reste principalement causée par la destruction de son habitat.


En plus du mélange de graines, l'Argus géant affectionne également des glands de chêne,
des légumineuses et des fruits.
Il ne faut jamais placer une seconde femelle auprès du coq, mais on peut très bien faire
féconder plusieurs femelles par un seul mâle, en logeant celui-ci, chaque fois pour un jour,
dans une autre volière avec une nouvelle femelle.

Ces oiseaux peuvent atteindre un âge avancé, 30 ans n'est pas une exception.
Ils sont rares chez les amateurs, mais se trouvent dans tous les Zoos et Parcs d'oiseaux.
Pour avoir du succès dans l'élevage, il faut régler le régime alimentaire de façon à prévenir
la mue du coq au début du printemps.
Cette manière de faire sera qu'il garde tout son pouvoir de fécondation.
En règle générale, la femelle commence à pondre début avril, si on lui enlève les œufs, elle
produira deux nouvelles nichées, néanmoins il sera impératif de lui confier la couvaison des
derniers œufs.

m@loute 45.
__________________

Le vendeur de mouron des rues d'antan criait
"Cinq sous, la botte... pour les petits oiseaux"



Dernière modification par maloute45 ; 09/10/2018 à 22h35.
maloute45 est déconnecté   Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non
Navigation rapide


Auteur et Webmaster : Cédric Courbois - [apdcanari] Belgique, province de Liège, hébergé chez Informaniak en Suisse
Copyright ©1999 - 2018, Au Paradis des Canaris
Powered by vBulletin® Version 3.7.0 Beta 4
Copyright ©1999 - 2018, vBulletin Solutions, Inc.