Afficher un message
Vieux 06/07/2021, 09h00   Afficher une version imprimable   (9)
reiluos

 
Avatar de reiluos

jean-pierre
Sexe: Homme
Age: 52
Inscription: novembre 2015
Messages: 290
Ville: lyon
Département: 69 Rhône
Pays: France
Eleveur: canaris + diamants de Gould et mandarin

J'ai une volière où cohabitent des canaris, un mandarin et des diamants de Gould.
La cohabitation est harmonieuse, sauf en période de reproduction des Gould qui, d'ordinaire sociables et doux, voient les mâles devenir ponctuellement agressifs, car ils poursuivent les autres oiseaux dans l'intention de les chasser de leur territoire.
Mon mâle mandarin vivait en couple (avant de perdre sa femelle, il y a quelques mois) et s'entendait très bien avec les canaris, alors qu'il y avait parfois des tensions avec les Gould qui goûtent la tranquillité et n'apprécient que modérément le brouhaha et l'enthousiasme énergique des mandarins.
En somme, les problèmes de cohabitation peuvent survenir surtout au moment des périodes de reproduction, car ils génèrent des problèmes territoriaux pour des espèces qui s'entendent bien, en temps ordinaire.
Dans ces conditions, si on veut laisser se reproduire ses oiseaux, il vaut mieux avoir une cage complémentaire, une cage de reproduction, où les oiseaux seront en paix pour couver et élever leurs petits.
Avec des canaris, par expérience, je mettrai donc plutôt des mandarins, qui sont des oiseaux sympathiques, mais bruyants et enclins à une reproduction trop intensive (toute l'année, même sans nid, avec pontes incontrôlables dans la cage) et délaisserai les perruches qui passent pour être très bruyantes et avoir parfois trop de caractère.
Dans l'absolu, la cohabitation parfaite entre espèces n'existe pas, et même en privilégiant la cohabitation de plusieurs couples d'une même espèce, en l'occurrence plusieurs couples de canaris dans la même cage, je suis persuadé des conflits à venir, au moment de la période de reproduction et même après le sevrage des petits.
Pour l'alimentation, je donne un mélange de graines pour canaris et un autre pour oiseaux exotiques, sans que mes oiseaux aient eu de problèmes alimentaires, au cours de ces années, alors qu'ils mangent des deux mélanges.
Cette distinction n'a d'ailleurs de légitimité que commerciale : même les vendeurs en animalerie reconnaissent qu'elle n'est pas vraiment fondée même si, évidemment, il vaut mieux donner à ses oiseaux des aliments qui correspondent à leur milieu naturel d'origine.

Dernière modification par carapace ; 06/07/2021 à 09h57. Motif: Mise à la ligne pour lecture simplifiée
reiluos est déconnecté   Réponse avec citation